Un être humain

Avant vous, des milliards de milliards de milliards de personnes ont joué le jeu que vous jouez. Ils ont tout fait ! Le jeu auquel vous jouez aujourd’hui, ils y ont joué. Et ils sont partis, il n’y a plus de trace d’eux. Pfft ! Comme un tour de magie, disparus de la surface de la terre.

Le plan du « bon-mauvais, bien-mal, agréable, désirs, vœux », tout ça, ils l’ont fait. « Je veux réussir ». Oh mon Dieu, d’accord, spermettez-moi : combien de personnes à votre avis se sont dit ça sur terre ?

« Je veux une vie meilleure. Je veux un meilleur mari, je veux une meilleure épouse. Je veux un enfant meilleur. Je veux ceci, je veux cela. Je veux gagner ceci, je veux réussir. Je veux réussir ! » Et combien d’entre vous pensent que certains l’ont fait ? En fait, ils ont réussi brillamment, pour disparaître ensuite. Aucune trace. Simplement disparu.

Aujourd’hui, ce que vous devriez regarder c’est : « De quoi s’agit-il ? » Parce que c’est en relation avec la paix. C’est là qu’entre la paix ; pas pour faire cesser les guerres. La guerre est une conséquence. Pour stopper une conséquence, vous devez commencer par éradiquer la raison de cette conséquence.

Maintenant, quelqu’un qui est monté dans un bateau et vécu l’expérience incroyable d’être dans un bateau avec un trou dans la coque, comprendra que si on ne colmate pas la brèche, trouver de bonnes idées sur la façon de remplir de seau avec style, avec élégance, avec une chanson, avec une danse, ne sera d’aucun secours !

Il faut colmater la brèche ! Je me sers de cette analogie parce qu’une fois, j’étais en bateau, pas un gros bateau, un petit bateau, et quelqu’un avait oublié la bonde. Alors me voilà... Et bien sûr nous n’avions pas réalisé, ça aurait été bien, que ce soit près du quai. Mais après avoir quitté le quai et parcouru un bout de chemin, l’eau a vraiment commencé à monter.

Alors on se dit : « Qu’est-ce qui s’est passé ? » Et on réalise qu’il est inutile de crier après la personne : « Imbécile, comment as-tu pu oublier la bonde ? » Parce qu’on pourrait se rendre à soi-même la pareille et se dire : « Imbécile, pourquoi n’as-tu pas vérifié ? »

Parce qu’aucun reproche ne va aider. Maintenant, il faut faire quelque chose ! Alors qu’est-ce qu’on fait ? Il faut écoper l’eau ! Sans s’arrêter. En fait, c’est ce que j’ai réalisé : on ne peut pas arrêter, il faut continuer. Ensuite, je suis arrivé au quai et : « Ouf ! »

Nous essayons de régler les conséquences, mais pas le problème qui en est la cause.

Nous tous, sommes des êtres humains. Excusez-moi, qu’est-ce qu’un être humain ? Alors faisons une liste d’un côté : quelqu’un qui lutte, ment, des gens qui s’entretuent, volent, pensent du mal d’autres gens, pensent du mal d’eux-mêmes. Aurais-je tort ?

Je sais que beaucoup de gens disent : « Oh, la paix ne peut pas exister. » « La paix ne peut pas » ceci, « la paix ne peut pas » cela, et je leur dis, je vous demande pardon, regardez votre carnet de notes. Ce n’est pas très probant. Vous échouez sur tous les sujets. La contamination des océans, vu. La pollution de l’air, vu ! Pollution de l’eau, vu. » Et on pourrait continuer.

Donc, qu’est-ce qu’un être humain ? Est-ce ça un être humain ? Laissez-moi vous dire ce qu’est un être humain.

Un être humain, un être humain est la source infinie de joie. Un être humain est la scène sur laquelle la compréhension peut danser. L’être humain est la plateforme où la clarté aime résider. L’être humain est la plateforme où la compréhension se manifeste. L’être humain est cette plateforme, ce terrain. Et là où elle est semée avec les graines de la connaissance, la connaissance grandit.

L’être humain est le véhicule capable d’aimer comme rien d’autre sur terre ne peut le faire. L’être humain est la source de cette beauté qui est plus belle que tout. L’être humain est la créature dans laquelle réside l’infini.  L’être humain est la plateforme dans laquelle la lumière de la compréhension, la lumière de la joie, la lumière, le flambeau brille.

L’être humain est la plateforme sur laquelle danse la paix. Voilà ce qu’est vraiment un être humain. La vie !

Si vous êtes d’accord avec moi, il est possible que non ! Vous pourriez dire : « Nan. » Je sais que pour certains, pour certaines personnes c’est la première liste.

Mais non. Bien que la première liste soit vraie et valable, l’autre l’est aussi. La paix nous permet de réaliser ces potentiels que nous avons, et c’est pourquoi nous avons besoin de paix dans notre vie.

 – Prem Rawat