Des défis insurmontables

Il y a une expression : qu’est-ce que ma petite personne peut y faire ? Rien ! Non ? Que puis-je faire ? Ne regardez pas ce que vous pouvez faire, contentez-vous d’être en paix.

Considérez-vous ça comme l’une des choses les plus efficaces que vous pouvez faire ? Si seulement nous pouvions nous débrouiller pour que ce soit la mode, ça ne prendrait pas si longtemps.

Il y a aussi des prédateurs dans le monde, non ? Des lions, des guépards, et il y a ceux qui sont en bas de la chaine alimentaire, les pauvres zèbres et tous les autres. Mais le savez-vous ? Il y a beaucoup moins de prédateurs. Ils sont là, et ils sont puissants, mais il y en a beaucoup moins que des proies... Quand on regarde un documentaire, il y a des milliers et des milliers de zèbres, et seulement une cinquantaine de lions. C’est une proportion naturelle. Il y a des centaines de millier de poissons et un seul requin. C’est proportionnel. Bon, il y a une centaine de millier de poissons et un seul requin. C’est proportionnel, et de la même manière, il y a beaucoup plus de bien.

Oui, il y a le mal, mais c’est pour ça que j’espère qu’il ne faudrait pas grand chose pour retourner la situation. Mais tout ce que je vois c’est : « La paix, impossible... » Bon, si vous êtes intelligent, pourquoi ne pas trouver un moyen pour que ça marche plutôt que de faire cette observation complètement absurde : « Ça ne peut pas marcher ! » Qu’attendez-vous d’un pilote dans le cockpit ? Qu’il vous dise vous allez tous mourir ? Ou bien : « Nous y travaillons. » ? Qu‘aimeriez-vous qu’il fasse ? Qu’il se contente de dire : « Nous allons tous mourir, nous allons tous mourir... » Ou bien qu’il lise une check-list pour trouver comment faire voler ce truc-là ? Parfois, c’est ce que ça demande et ça arrive. J’ai regardé un documentaire où ils sont en vol, et l’un des moteurs a éjecté son hélice qui s’est logée dans le fuselage et a pratiquement sectionné tous les contrôles de vol. Ce qui en restait était coincé entre l’hélice et le plancher.

Alors ils avaient du mal à faire tourner l’avion. Ils ont utilisé un peu la poussée différentielle, mais l’avion commençait à descendre... et ce gars, un copilote était là, il forçait, forçait, forçait, et au bout de quarante cinq minutes à forcer, il est arrivé à faire une encoche dans un câble de façon à avoir un peu de contrôle.

Cet équipage a fait un travail incroyable, ils ont fait descendre l’avion et l’ont posé au sol en un seul morceau. Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas chanté : « Nous allons tous mourir, nous allons tous mourir... » L’avion était plein de passagers. Mais ils tessayaient... et ils faisaient face à un défi insurmontable. Et il est arrivé la même chose au 380. Ce n’était pas dans le manuel : le moteur s’est détaché et a emporté une partie de l’aile. Et il n’y avait rien dans le manuel. Et les contrôles, électroniques tranchés, les moteurs voulaient aller à la puissance maximale, ils étaient à la puissance maximale. Mais ils ont gardé leur sang froid, et ont fait atterrir l’avion, l’ont arrêté, et je dois mentionner la bienveillance et l’intelligence du capitaine ont été extraordinaires.

Il savait que ce moteur, après atterrissage le moteur continuait à tourner à puissance maximale. Il le savait parce que l’aile était déchirée et le kérosène était répandu partout... Il a dit : « Je ne vais pas déployer les toboggans et faire patauger les passagers dans le kérosène. Je vais attendre qu’ils apportent la passerelle. » Il a dit : « Nous allons bien, nous sommes en vie, tout va bien, je ne vais pas perturber les passagers davantage. Ils ont amené les camions, les passerelles, tout le monde a débarqué, ils sont montés dans les bus... C’était cool, non seulement il les avait sauvés d’un désastre, mais il continue à penser à leur confort. C’est ce à quoi vous devez adapter votre attitude. Vous devez vous adapter. Pas rester là à dire : « C’est impossible. » Si vous avez assez d’intelligence pour trouver que c’est impossible, je suis sûr que vous avez l’intelligence de trouver comment c’est possible. Peut-être rien de plus qu’être en paix avec vous-mêmes.

Une lampe allumée peut faire ce que ne peut pas faire une lampe éteinte. Une lampe allumée peut allumer d’autres lampes. Éclairez !

- Prem Rawat