Chercher un abri

À vivre parmi les tempêtes, nous cherchons un abri.

Avez-vous déjà remarqué que, quand il commence à pleuvoir, tous les oiseaux cherchent un endroit où se poser un moment et laisser passer la pluie, car ils ne peuvent pas se permettre d'avoir les ailes mouillées. Qui leur a appris ça ?

Il y a des choses innées que nous avons oubliées. La quête de la paix, le besoin de paix ne sont pas exprimés par ce monde, mais par des individus comme vous et moi. Nous qui ressentons ce besoin… notre besoin, mon besoin d’être en paix.

Puis vient la question : comment la cherchez-vous ? C'est une grande question. Je peux vous éclairer. Comment recherche-t-on quelque chose que l’on n'a jamais perdu ? Où cherche-t-on ? Où commence-ton à chercher ?

Si tout à coup je constate que j'ai perdu ma veste, je cherche… Où devrais-je chercher ma veste ? Devrais-je prendre l’avion pour l’Afrique du Sud pour chercher ma veste ?   Devrais-je aller en Inde pour chercher une veste que je n'ai jamais portée en Inde ?   Devrais-je aller en Malaisie chercher ma veste ?

Non ! Lorsque vous perdez quelque chose, vous regardez à la dernière place où vous avez été. Vous n’allez pas chercher partout, même où vous n’êtes pas allé.

Quand la quête de la paix vient de nous-mêmes, pourquoi nous adressons-nous à des personnes qui ont peut-être écrit ce livre, et ce livre, et ce livre ? Pourquoi ne commençons-nous pas par nous-mêmes et ne cherchons-nous pas cette personne qui dit : « La paix commence par vous-même » ?

Mais si vous vous mettez à chercher quelque chose que vous n'avez pas perdu, ça va créer de gros problèmes, car vous chercherez réellement. Et vous êtes sincère, et vous cherchez, et cherchez, et cherchez sans trouver.

Alors les gens veulent vous aider et vous disent : « Où pensez-vous que cela pourrait être ? » Et vous dites : « Je ne sais pas ! » « Alors cherchons ici, cherchons par là. » Et que se passe-t-il ? Vous perdez votre temps. Votre vie est gâchée et, avant de vous en rendre compte, vous n'avez ni trouvé la veste, ni compris la recherche, ni compris en quoi consiste cette vie.

Le paradoxe pour moi est que quelqu'un a créé une image. Je ne connais pas son nom. C’est mon paradoxe ; quelqu'un a créé une image : « Voici comment vous devriez être. » Et je poursuis cette image, mais je ne sais même pas ce que je suis, qui je suis.

Et c’est pourquoi, maintes et maintes fois, quelqu’un est venu nous donner des indications : « Cherchez les réponses en vous. Cherchez en vous et trouvez votre soif. Cherchez en vous et trouvez votre quête.  Cherchez en vous et trouvez ce que vous voulez. Cherchez en vous et trouvez un abri contre les tempêtes. Cherchez en vous et trouvez ce qui ne change pas ».

Prem Rawat