Regarder dans le miroir

Un homme se rendait dans son champ. Tandis qu’il cheminait, il aperçut un objet. Son village était très isolé et avait peu de visiteurs. Il était loin aussi de toute technologie et des nouveautés.

En voyant cet objet, l’homme le ramassa pour le regarder. Et quelle ne fut sa surprise ! « Quel magnifique tableau et quelle belle personne, se dit-il. Quel beau portrait ! Quel beau visage ! C’est incroyable ! »

Il prit l’objet et le mit dans son sac. En rentrant chez lui, il sortit le soi-disant portrait, le posa sur la commode et resta en contemplation. Il était fasciné par la beauté de ce tableau. Il était si beau !

Sa femme, en le voyant assis en train d’admirer cet objet, s’en trouva perturbée. Alors, pendant que son mari dînait, elle se glissa dans sa chambre pour regarder ce soit-disant portrait si beau. Elle en fut bouleversée. Bouleversée car elle vit l’image de la plus belle femme jamais vue. De nature méfiante, elle se dit : « Ha ha ! Maintenant je comprends pourquoi il était en contemplation, il est amoureux de cette femme, et ça n’a rien d’étonnant, elle est si belle ! »

Cela la rendit furieuse et elle commença à se disputer avec son mari : « Qu’est-ce que ça veut dire. Pourquoi n’es-tu pas fidèle ? Qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? Pourquoi... pourquoi es-tu tombé amoureux d’une autre femme ? »

Le père, le propriétaire de la maison, arriva et dit : « Pourquoi vous disputez-vous ? - Parce qu’il a le portrait d’une femme incroyablement belle sur sa commode ! » répondit-elle. L’homme objecta : « C’est faux, tu mens ! » Alors le père se décida à aller voir.

En regardant le tableau, le pseudo portrait, il découvrit un homme avec de beaux cheveux gris, de beaux yeux et une belle et longue barbe, et s’exclama : « Mon Dieu, mais c’est le portrait de Dieu en personne ! »

Maintenant, ils se disputent tous trois. Ils se disputent, se disputent et se disputent… Finalement, un homme plein de sagesse passe par là, jette un coup d’œil et dit : « Pourquoi vous disputez-vous ? »

Puis il ajoute : « Écoutez-moi, vous regardez dans un miroir, ce n’est pas un tableau. On appelle ça un miroir. Il ne fait que refléter. Ce que vous avez vu, ce n’est pas un autre homme, mais vous-même, c’était vous ! » Et, se tournant vers la femme : « C’était vous. Ne soyez pas suspicieuse, c’était vous. »

Puis il se tourne vers le vieil homme : « Grand-père, ce n’est pas le portrait de Dieu, c’est vous. »

Pourquoi se battaient-ils ? Parce qu’ils ne savaient pas qui ils étaient ! Quand ils ont vu leur reflet, ils n’ont d’abord pas compris. Puis, une fois éclairés : « C’est moi ! » Mais ce qui vous fait vous, ce sont les attributs du savoir, votre désir de paix et de reconnaître la paix qui est en vous.