Gallery
Feature on Home
Feature order
Watch
//tt-streamingendpoint-ttmediaservices01.streaming.mediaservices.windows.net/4b1e6b94-f582-42c8-ba9c-015ce0e555ae/200508_Countdown_49_FR_Video.ism/manifest(format=m3u8-aapl-v3)
Watch Title
Regarder « En confinement, 49e jour »
Watch Duration
1317
Subtitle track
Listen
Listen Duration
Listen Title
Heading 1 / Youtube ID
Text Content 1

« Quelle est la chose qui vous maintient en vie ? La chose même qui a créé l’univers. » – Prem Rawat


Les émissions quotidiennes de Prem Rawat « En confinement », présentent la façon dont ses interventions et son Programme d’éducation pour la paix aident les gens à trouver la paix en eux.

Vous aurez bientôt des détails sur comment pouvoir y participer et rejoindre Prem virtuellement.

Le chemin vers la PAIX

La Colombie est en guerre civile non déclarée depuis plus de cinq décennies avec des victimes dans les deux camps.

Ces dernières années ont démontré l’urgence de trouver une voie pour la paix.

La paix est-elle possible ?

Medellin, Colombie

Personne 1 :

Je dirais oui, à condition que les gens soient plus tolérants concernant certaines choses et situations.

Personne 2 :

Oui, bien sûr. Nous devons juste faire notre part, assumer la responsabilité de nos actions dans tout ce que nous faisons et je pense que chacun peut avoir sa propre paix.

Sans aucun doute.

Personne 3 :

Oui, c'est possible.

Personne 4 :

Non, je ne crois pas. Car il y a beaucoup de problèmes dans la société et c'est toujours pire, chaque fois les ambitions sont pires et c'est quelque chose que je trouve difficile. Est-ce que je pense que cela peut être contrôlé ? Peut-être. Mais y parvenir cent pour cent, non.

Personne 3 :

Je pense que c’est possible si nous nous coordonnons tous en tant que communauté, de manière indépendante. Ça fera toute la différence.

Texte à l'écran :

Le gouvernement colombien est actuellement impliqué dans l’un des les plus grands efforts de paix de l'histoire. Dans le cadre du traité de 2016, il accordera l'amnistie aux combattants qui quittent le conflit et suivent un programme de réinsertion.

Texte à l'écran :

En 2017, Prem Rawat s'est rendu à Medellin, en Colombie.

Prem Rawat :

Quelle chance, du moins pour moi, de pouvoir venir en Colombie et de pouvoir parler de cette belle occasion, que la Colombie tente de se reconstruire jusqu'au point où la paix pourra régner.

Texte à l'écran :

Yenifer Quintero, victime étudiante à l’institut éducatif Pedro Nel Ospina, Ituango

Yenifer Quintero :

Je voulais vous parler, j'ai eu la chance de participer au Programme d'éducation pour la paix et vous voir et vous entendre m’a beaucoup aidée. Je veux apprendre beaucoup de belles choses parce que j'ai été une victime directe de la violence.

De l’endroit d’où je viens, on voit ça beaucoup mieux. Ça m'a beaucoup aidé dans mes efforts personnels pour surmonter ce que j'avais subi et pouvoir vous rencontrer est une merveilleuse chance.

Texte à l'écran :

COLOMBIE

Martha Elena Pineda, Contact PEP pour la Colombie.

Martha Elena Pineda :

Prem Rawat est venu à Medellín. Il y a rencontré le secrétaire à l'éducation du gouvernement d'Antioquia et a signé cet accord pour apporter le PEP à 500 écoles des petites villes qui entourent la grande ville de Medellín.

La visite de Prem Rawat nous a vraiment aidés à diffuser le Programme d’éducation pour la paix car lorsque d'autres gouverneurs et secrétaires à l'éducation ont découvert ce que nous faisions à Antioquia, ils ont voulu faire de même.

Maintenant il y a deux programmes en cours, l'un à Huila, et l'autre à Atlántico.

Texte à l'écran :

ANA ZAPATA

Secrétariat de l'éducation à Atlántico, Colombie

Ana Zapata :

C'est un programme très important, il aura désormais un impact sur l'avenir de nos enfants et adolescents en Colombie.

Texte à l'écran :

SEBASTIÁN RODRIGUEZ

Étudiant à Atlántico, Colombie

Sebastián Rodriguez :

 Pour avoir la paix dans le monde, nous devons tous commencer par nous-mêmes. Je voudrais remercier Mr Prem Rawat et toutes les autres personnes qui sont derrière ce programme. Vous avez tous changé nos vies grâce à ce programme, il nous a aidés à devenir de meilleures personnes chaque jour.

Texte à l'écran :

ARIANDI MIRANDA MONQUER

Étudiante à Atlántico, Colombie

Ariandi Miranda Monquer :

Ce programme m'a montré que je suis un être humain important et que je suis une personne de valeur. Je veux vous dire à tous que vous êtes des personnes de valeur, que vous devriez chercher votre paix intérieure, la beauté et la lumière de l'intérieur, afin qu'elle puisse se refléter vers l'extérieur.

Texte à l'écran :

Silvia Gonzalez, enseignante à Atlántico, Colombie

Silvia Gonzalez :

Les étudiants qui ont eu l'occasion de suivre le Programme d'éducation pour la paix ont un changement d'attitude positif. Maintenant nous partageons plus, nous dialoguons plus, le climat scolaire a remarquablement changé dans l'institution.

Texte à l'écran :

VALENTINA MENDOZA

Étudiant à Atlántico, Colombie

Valentina Mendoza :

C'est très inspirant et très utile car cela nous aide à trouver la paix intérieure et à aider les autres à la trouver aussi.

Classe à l'unisson :

Merci, Prem Rawat, nous sommes reliés à la paix !

Texte à l'écran :

Sur la découverte de la plénitude

Medellin, Colombie

Prem Rawat :

Aujourd'hui, vous êtes venus ici pour écouter parler de paix. Les gens viennent me voir, « Oui ! Nous voulons la paix. Comment pouvons-nous trouver la paix ? » Alors je leur dis : « Vous n'avez pas besoin de trouver la paix ».  « Vous n'avez pas besoin de trouver la paix ? »

Vous êtes venus ici pour la paix, n’est-ce pas, pour entendre parler de paix ? Parce que vous vous intéressez à la paix ? Vous voulez avoir la paix ? Voulez-vous que je vous donne une formule facile pour avoir la paix tous les jours ? Ça vous plairait ?

Une formule qui ne nécessite aucun exercice, pas de régime, pas d'endroit où devoir aller, facile à retenir, oui ? Rapide ? Oui ? Ne vous inquiétez pas, je peux faire ça, je peux le faire. C'est très simple : la paix que vous cherchez est en vous !

Mes amis, l’assoiffé qui marche dans le désert et meurt de soif est celui qui a en lui, en elle, un océan de la plus douce et de la plus belle eau qui soit. La question est : ce voyageur va-t-il mourir de soif ? La réponse est : c'est à lui de décider, c'est à elle de décider. Pourquoi ?

Quelqu'un a dit : « Qu'il y ait une goutte dans l'océan, qu’il y ait une goutte dans l’océan, tout le monde le sait... » N'est-ce pas ? « Mais qu’il y ait un océan dans la goutte, très peu de personnes le comprennent ».

Vous êtes la goutte, vous êtes la goutte dans laquelle il y a un océan. Et cet océan est fait de l'eau la plus douce, pas l'eau salée, de l'eau très douce, et quand cette personne va mourir de soif, que dois-je lui dire ? Que dois-je lui dire ? Que dois-je dire ? Que devrais-je dire ? Que dire ?

« Au revoir ? J'espère que votre mort ne sera pas trop douloureuse. » Ou devrais-je lui demander : « Que faites-vous ? Pourquoi ne buvez-vous pas l'eau qui est en vous, pourquoi ne pas étancher votre soif ? »

Vous avez mille questions, je n'en ai que quelques-unes. Vous avez mille questions, mais j'en ai très peu, et mes quelques questions peuvent répondre à vos mille questions.

Parce que la question que je vous pose est très simple : alors qu’un océan de joie existe en vous, pourquoi êtes-vous triste ? Alors qu'un océan de clarté existe en vous, pourquoi êtes-vous confus ? Alors que la lampe est allumée en vous, pourquoi vivez-vous dans l'obscurité ? Pourquoi ? Alors qu'un océan d'espoir existe en vous, pourquoi vivez-vous dans le désespoir ? Alors qu'il y a une richesse illimitée en vous, pourquoi vous sentez-vous pauvre ? Pourquoi ? Pourquoi ?

C'est ma question, c'est la question que je vous pose. Répondez-moi, et vous répondrez à vos propres questions. Parce que cette existence est une bénédiction, c'est une bénédiction, c'est une bénédiction, le don suprême, c'est le cadeau suprême et il vous a été donné.

Alors laissez-moi vous demander, c’est encore une de mes questions : êtes-vous quelque chose, ou n’êtes-vous rien ? Répondez à ma question, et vous répondrez à vos mille questions. Parce que la réponse, vous la connaissez, vous savez que tant que la vie vient en vous... et quelle est cette chose appelée la vie ? Quelle est cette chose qui vous maintient en vie, y avez-vous déjà réfléchi ? La chose même qui a créé l'univers, et les univers que vous ne pouvez même pas commencer à sonder. Vous ne pouvez même pas imaginer ce qu'est le Divin, mais ce Divin est ce qui permet à toute chose d’exister, y compris vous.

Alors, quelle est sa valeur ? Celle de ce qu'il contient, que contient-il ? L'infini y est contenu. C’est la goutte qui a en elle, quoi donc ? L'océan.

Ça défie les lois de la physique. « Quelque chose de grand peut contenir quelque chose de petit, quelque chose de petit ne peut pas contenir quelque chose de plus grand. » Mais ici, c'est pourtant le cas. Dans ses profondeurs, se trouve l'océan d'espoir, en raison de la beauté qui réside dans votre cœur.

Les gens demandent : « Qu'est-ce qu'un cœur ? Où est-il ? Où se trouve-t-il ? » Ainsi, l'endroit en vous où réside le courage s'appelle le cœur, le courage. L'endroit en vous où réside la clarté s'appelle le cœur. Et l'endroit en vous où réside l'espoir s'appelle le cœur, et l'endroit où réside le Divin en vous s'appelle le cœur. C'est votre cœur, où se trouve-t-il ? En vous.

Alors, quand je dis que vous êtes béni, je le pense !

Si vous n'avez pas trouvé le Divin en vous, à quoi bon indiquer le ciel ? Si vous ne pouvez pas voir le Divin qui réside dans votre cœur, comment pourrez-vous voir le Divin qui réside dans l'univers ? Comment ?

Si vous ne pouvez pas comprendre ce que sait votre cœur, comment arriver à le comprendre ? En essayant de chercher, en essayant de visiter certains lieux, pour trouver ce qui est en vous, ce qui est à l'intérieur ? Comment allez-vous le trouver ailleurs si vous ne l'avez pas trouvé ici ?

Alors, nous parlions de paix, n’est-ce pas ? Et j'ai dit : « Il y a une réponse simple pour trouver la paix : en vous, en vous, en vous, en vous, en vous ».

Jusqu'à présent, vous êtes ici, votre paradis est ici, votre enfer est ici. Qu'est-ce que le paradis ? Le paradis est le lieu où vous êtes comblé. Qu'est-ce que l'enfer ? Quand vous n'êtes pas au paradis, c’est très simple. Que ressent-on au paradis ? C'est une sensation céleste. Et quand vous ne vous sentez pas comblé, satisfait, plein d’espoir, rempli de joie ? Vous êtes en enfer.

C'est aussi simple que ça. Alors c'est en vous, en vous, en vous, en vous.