Imprimer
Catégorie : Lockdown - French
Affichages : 2587
Gallery
Feature on Home
Feature order
Watch
//tt-streamingendpoint-ttmediaservices01.streaming.mediaservices.windows.net/1f59fadb-3622-4d95-b0f1-163e7167551f/200331_Lockdown_with_Prem_Rawat_.ism/manifest(format=m3u8-aapl-v3)
Watch Title
Regardez « Confinement, 11e jour », un message personnel de Prem Rawat
Watch Duration
1080
Subtitle track
Listen
Listen Duration
Listen Title
Heading 1 / Youtube ID
Text Content 1

« Vous n’êtes pas étranger aux défis. Relevez ce défi. Même au milieu d’une intense obscurité, trouvez votre lumière, votre joie, votre espoir, votre compréhension, votre clarté, votre cœur. Alors soyez ! Et non seulement soyez, mais prospérez ! » – Prem Rawat

Bonjour à tous, j’espère que tout le monde va bien. Que vous allez bien. Ce dont je veux vous parler aujourd’hui, c’est de sentir de l’espoir, de se sentir bien.

Parce que c’est une chose que vous pouvez faire. Vous n’avez pas besoin de vous sentir victime, pas besoin de sentir : « Oh, c’est la chose la plus horrible qui soit », bien qu’elle le soit, c’est la chose la plus horrible.

Mais vous n’avez pas besoin de vous sentir victime à cause de cela. Vous pouvez comprendre que vous êtes la source de votre propre trésor et vous avez une somme énorme de trésors en vous. Vous avez l’espoir en vous ; vous avez la clarté en vous ; vous avez la compréhension, et ce sont les choses dans lesquelles vous devez piocher maintenant, et pour de vrai ! Parce qu’avez-vous comme autre option ?

Ainsi quelque chose doit se passer ; la réalité doit vous toucher, elle est là, et qu’allez-vous faire ? Les choses n’ont pas l’air d’aller si bien. Nous sommes presque arrivés- pas tout à fait- à plus de 800 000 cas ; nous approchons rapidement du million de personnes,

 

Et avec un taux important de décès, pas si terrible, mais un c’est déjà trop selon moi. Et il y a beaucoup de mauvaises nouvelles : « il se passe ceci, c’est terrible, c’est horrible ». Et nous nous reposons tellement sur nos dirigeants nationaux pour nous sortir de ce pétrin.

 

Et certains de ces dirigeants sont bons, sans aucun doute, mais certains sont partis déjeuner et ne sont pas revenus, ils ne reviendront pas de sitôt. Et tout ce qu’ils font, c’est mettre encore plus de confusion et plus de confusion. Et réellement, dans certains endroits, il n’y a pas de gouvernance.

 

Alors, qu’est-ce qui se passe alors ? Vous devez rester confinés, la situation n’est pas si bonne ; d’où va venir l’argent ? D’où va venir la sécurité professionnelle ? D’où cela va-t-il venir ? Bien, bonnes questions ! Vraiment, ce sont de bonnes questions.

 

Et que puis-je faire ? Je ne peux pas ouvrir une usine quelque part, essayer de proposer des emplois aux gens. J’aimerais bien pouvoir le faire. Alors qu’est-ce que je peux faire ? Je peux vous aider à puiser dans une source d’espoir, une source de clarté, une source de compréhension, une source de lumière qui est en vous.

Non, cela ne va pas répondre à toutes vos questions, mais vous, en tant qu’êtres humains, vous serez bien plus comblés, bien mieux préparés pour aller de l’avant. Mieux préparés pour affronter ce défi du coronavirus. Mieux préparés, en fait, pour affronter tout ce qui peut survenir sur votre chemin.

Et ce serait une chose merveilleuse. Une chose merveilleuse, parce que dans la vie de mauvaises choses arrivent. Des choses qui ne sont pas désirées, des choses que nous n’aimons pas arrivent. Et quand elles arrivent, nous sommes bloqués : « Oh, mon Dieu, que va-t-il se passer ? »

Et c’est la question évidente : « Maintenant que va-t-il se passer ? Je suis ruiné, je suis détruit, et ceci, et cela ». Et c’est tellement facile pour nous de céder à la négativité. Et peut-être disons-nous « mais c’est la réalité ».

Mais il existe une autre réalité. Et j’aimerais souligner cette autre réalité. Dans ce moment de bascule, dans cette incroyable obscurité, ce dont vous avez besoin c’est d’un phare, une lumière. Et il y en a une. Et c’est la bonne nouvelle. Il en existe une.

Et ce phare, cette lumière, se trouve en vous. Vous en êtes la source. Vous êtes cet ange qui est venu, qui peut vous sauver vous ! Vous-même. Vous êtes ce phare que vous recherchez. Ce petit espoir, ce petit savoir que là, oui, c’est là.

Quand vous êtes sur l’océan, tant que vous pouvez voir la terre, c’est un sentiment complètement différent, vous pouvez voir la terre. Vous savez exactement où vous êtes. Bon, s’il se passe quelque chose, c’est vers là que nous allons nous diriger, c’est vers là que nous irons.

Mais quand vous vous éloignez davantage, il n’y a plus de terre, et tout ce que vous voyez, c’est de l’eau, de l’eau, de l’eau partout. De l’eau, partout. Tout semble identique, et pour cause. Tout se ressemble. Alors où allons- nous ?

Et bien, à ce moment-là, il y a quelque chose que vous devrez regarder. Et si vous n’avez rien de sophistiqué mais que juste vous avez une boussole… parce que cette boussole pointe toujours vers le Nord magnétique.

Qu’est-ce que ce Nord magnétique ? Il vous dit que là, le Nord est par là. Et si vous devez aller vers l’Est, à 90 degrés, vous barrez à 90 degrés. Et si vous voulez aller vers le Sud, c’est 180 degrés. Si vous allez vers l’Est, 270 degrés. Vous voulez aller au Nord ? Pas de problème : suivez la boussole.

Avez-vous une boussole ? Oui vraiment, vous avez une boussole en vous. Pas ici (la tête), mais ici (le Cœur). La boussole qui pointe toujours là où se trouve la réalité. La réalité qui est : vous êtes en vie. La réalité est : vous existez.
Et tant que vous existez, vous avez un espoir incroyable. Vous pouvez accomplir tout ce que vous voulez. Tout ce qui ne vous est pas favorable, vous pouvez le changer. Voilà la possibilité.

Un des exemples que je donne : les chose n’allaient pas très bien pour Rama, il y a quelques milliers d’années de cela, les choses n’allaient pas bien pour lui. Et vous avez déjà entendu l’histoire : le jour de son couronnement, il devait être couronné roi, on lui a dit « non, tu ne seras pas couronné roi, mais tu dois partir en exil pendant quatorze ans. »

Il venait juste de se marier et il a dit à sa femme : « Eh bien, je ne te verrai pas pendant quatorze ans ». Et elle a dit : « Pas question, je viens avec toi ! » Il a regardé son frère, et son frère le plus jeune lui a dit « oui, je viens avec toi également ! »

La situation est vraiment mauvaise, n’est-ce pas ? Tu devais être le roi et tu dois partir dans la jungle pour quatorze années. Alors tu n’as aucune technologie. Tu dois aller dans cette forêt, mais sans vraiment un endroit particulier où aller ; simplement errer à chercher de la nourriture, littéralement, la cueillir des arbres, des buissons, des baies, des fruits, des légumes, tout ce que tu peux trouver. Tu es en exil.

Est-ce que ça peut être pire ? Bien sûr que ça peut empirer ! Alors que se passe-t-il ? Au milieu de tout ça, Sita est enlevée, kidnappée par Ravana qui l’emmène à Sri Lanka. Et Rama ne sait même pas où elle a été emmenée.

Finalement il rencontre des gens qui lui disent :« Eh bien, elle est à Sri Lanka, c’est là où Ravana l’a emmenée, pourquoi n’irais-tu pas ? ». Donc il y va.
Pensez-vous que les choses vont suffisamment mal ? Non ! Alors, que va-t-il faire ? Ce roi, Ravana, le roi de Sri Lanka, est redoutable, il est puissant. Comment va-t-il s’y prendre ? Il a une armée, mais Rama n’a pas d’armée.

Rama n’a aucune armée et Ravana a une armée énorme. Et non seulement ça, mais l’armée de Ravana est composée de démons. Alors, comment Rama va-t-il affronter ce défi ?

Donc les choses sont de pire en pire et de pire en pire. Mais Rama ne perd pas cet espoir. Il ne succombe pas. Il garde la tête hors de l’eau et il arrive à réunir une armée.

 

Et ne vous mettez pas à rire, pourtant c’est hilarant, l’armée que Rama rassemble est composée de singes et d’ours. Et ils n’ont pas la technique pour faire un pont. Alors ils prennent des rochers et ils arrivent à les faire flotter afin qu’ils puissent traverser jusqu’à Lanka, jusqu’à cette île.

Ne jamais perdre l’espoir devient si important. Il n’y a aucune raison de perdre espoir. C’est pour ça que vous avez besoin de cette boussole, de cette boussole qui pointe toujours vers cette direction unique : voilà, c’est là, c’est par là ! Voici votre phare. C’est là. Et vous n’avez pas besoin de perdre, vous n’avez pas besoin de laisser entrer toute cette négativité.

Très souvent, nous traversons cette négativité. « Oh, ça, c’est un problème, ça c’est un problème ». Les gens se mettent à avoir peur. Et maintenant vous réalisez que les médias sociaux ne sont pas une aide, d’aucune aide pour cela. Et vous devez prendre des décisions. Vous devez déterminer ce qui est faux, ce qui est réel.

Et je ne suis pas là pour vous parler du mal. Je suis là pour vous parler du bien, toujours, pour vous dire qu’il y a cette possibilité dans votre vie d’être comblé. Il y a cette possibilité dans votre vie d’avancer.

Toujours. Tant que ce souffle est en vous, continuez d’avancer. N’est-ce pas incroyable ? N’est-ce pas étonnant ? Que même en ce moment où vous pourriez perdre tout espoir…

Et je sais que beaucoup de gens sont là en train de se dire : « Oh mon Dieu, c’est le plus grand fiasco que nous avons rencontré ». Peut-être que c’est le plus grand fiasco. Cela veut dire que vous devez persévérer d’autant plus.
Et en parlant de persévérer, réalisez-vous ce que vous avez traversé quand vous êtes né ? Avez-vous la moindre idée de ce que vous avez traversé ?

 

Quelqu’un m’a dit que c’était comme une fusée qui décollait. Une énorme fusée. C’est cette énergie qui doit être mise en œuvre pour pouvoir sortir du ventre de la mère.

La transition que vous devez accomplir, littéralement, ce qui a pris peut-être des millions d’années pour passer d’un état complètement immergé dans l’eau, jusqu’à l’oxygène. Vous devez accomplir cela en quelques heures.

Les enjeux sont incroyablement élevés. Les enjeux sont très grands. Et tout est contre vous. D’une certaine manière, tout est contre vous. Vous êtes fragile, vous êtes faible, vous n’avez jamais été dans ce monde auparavant.
Et parlez d’inconnu ! Est-ce que vous entrez dans un inconnu total ? Absolument ! Vous n’avez aucune idée ; votre cerveau ne fonctionne pas encore, pas de la manière dont il devrait, qui vous permettrait de prendre des décisions et ainsi de suite. C’est juste un sentiment que vous devez y aller.
Et cela demande une somme d’énergie incroyable. Et vous sortez. Et après avoir été dans cette eau et avoir survécu grâce à votre mère à travers le cordon ombilical, vous devez maintenant faire tout par vous-même. Vous devez maintenant respirer par vous-même.

Donc la raison pour laquelle je vous raconte ça, c’est que vous n’êtes pas étranger aux défis. Vous n’êtes aucunement étranger aux défis. Acceptez ce défi ! Et même au milieu de ces ténèbres terribles, trouvez votre lumière ; trouvez votre joie ; trouvez votre espoir ; trouvez votre compréhension, votre clarté, votre cœur.

Et existez, soyez. Et non seulement soyez, mais prospérez, sentez-vous bien. Soyez. Et soyez reconnaissant. Trois choses : vous connaître vous-même, vivre votre vie consciemment et avoir un cœur plein de gratitude. N’oubliez pas ces choses. Ne les oubliez pas. Elles sont très importantes.

Sachez qui vous êtes. Pourquoi ? afin de savoir que ces trésors se trouvent en vous. Cela vous donnera davantage de force, davantage d’autonomie, afin que vous puissiez avancer. C’est ce dont vous avez besoin.

Au lieu de devenir fou-dingue « oh mon Dieu, où vais-je aller ? Le mental s’invite et suggère :« Oh, je vais aller là, je veux aller là-bas, je vais aller là-bas, je veux me rendre là-bas… ».

 

Hé, vous êtes le créateur de vos circonstances. Soit vous créez un paradis pour vous-même, soit vous créez un enfer. Cela dépend de vous. Ma recommandation ? Créez un paradis ; créez-vous un paradis. Profitez, prenez plaisir, soyez, profitez de l’existence.

Réfléchissez au fait que la terre est en train d’avancer à des milliers de kilomètres à l’heure, et vous êtes là, complètement protégé. Tout va bien.

Soyez. Comprenez. Ce souffle vient en vous ; c’est votre pouvoir. Le plus grand de tous.

Alors, j’espère que vous aurez une belle journée, une merveilleuse journée. Soyez ; soyez en sécurité, soyez en bonne santé, soyez en forme. Et par dessus tout, soyez.

Je vous verrai bientôt. Merci.