Imprimer
Catégorie : Lockdown - French
Affichages : 5317
Gallery
Feature on Home
Feature order
Watch
//tt-streamingendpoint-ttmediaservices01.streaming.mediaservices.windows.net/9d68ed3e-574e-48dc-8dd9-d094ff8df7dd/200321_Lockdown_with_Prem_Rawat_.ism/manifest(format=m3u8-aapl-v3)
Watch Title

« Offrez-vous mutuellement gentillesse et compréhension. C'est le moment de faire preuve d'empathie, de lucidité et de courage. »
Prem Rawat

Visionnez « Confinement », un message personnel de Prem Rawat au sujet de cette période éprouvante.

Watch Duration
840
Subtitle track

Prem Rawat :

Bonjour à tous, ici Prem Rawat. Et j’ai voulu prendre ce moment pour parler à chacun.

Nous sommes en plein coronavirus. C’est un moment difficile et éprouvant pour beaucoup de gens. Et si, d’une certaine façon, je peux alléger le fardeau, la préoccupation… bien sûr, nous devons tous être préoccupés, mais si je peux alléger le fardeau que les gens ressentent sur leurs épaules, alors ce sera merveilleux.

Alors, que se passe-t-il ? C’est un tout petit virus qui prend le dessus. Il y a tant de commentaires, tellement d’idées qu’ont les gens, il y a tellement de fausses informations. Il y a de bonnes informations, il y a de mauvaises informations, et finalement très peu de clarté, très peu de compréhension de ce dont il s’agit.

Maintenant, est-ce que quelque chose a changé ? Dans un sens, tout a changé. Mais chaque être humain veut se sentir en sécurité, chacun veut se sentir bien, chacun veut se sentir libre. Donc, en ce sens, rien n’a vraiment changé parce que tout cela était ainsi quand tout allait bien, quand il n’y avait pas de coronavirus, les gens voulaient ressentir cela également.

Mais aujourd’hui, parce que ce fardeau est sur nous, alors la peur, la peur arrive. Bien sûr, on peut laisser la peur prendre le dessus et la peur adorerait le faire. Mais laissez-moi vous rappeler quelque chose.

Il y a quelque chose de vraiment merveilleux en vous qui s’appelle le « courage ». Dans cette période sombre, dans cette période inquiétante, nous besoin d’user du courage et non pas de la peur pour avancer. Nous avons besoin de la lumière qui brille dans notre cœur pour illuminer cette jungle très sombre au dehors.

Nous devons vivre chaque jour avec un sens de l’objectif, avec un sentiment de clarté, un sentiment de compréhension, un sentiment juste, pas le doute, mais la clarté, et c’est ce dont je parle tout le temps. Mais, en ce moment, ces éléments que nous avons en nous doivent vraiment briller, chaque jour !

Il n’est pas question de dire « aujourd’hui n’est pas important », non, aujourd’hui est important ! Soudainement, le monde est confiné, en confinement à peu près partout. Que faites-vous ? À quoi pensez-vous ?

Il y a tant de fausses informations, à la télévision, sur les médias sociaux, encore et encore. Mais il y a une vérité qui se trouve en vous, et vous devez laisser cette vérité sortir. Il y a une réalité en vous et vous devez laisser cette réalité s’exprimer.

Et je dirais que le contraste est immense actuellement parce qu’il y a tant de choses préoccupantes, il y a ce coronavirus, et on a besoin de s’isoler. Et on a besoin de s’assurer d’être en bonne santé, mais pas seulement physiquement, on doit être également en bonne santé là aussi, dans notre tête.

Donc toutes ces choses entrent en jeu et comment allons-nous faire ? Comment allons-nous faire en sorte que le meilleur prenne le dessus ? Comment allons-nous passer un bon moment dans ces circonstances difficiles ?

Alors, parfois, il faut prendre un peu de recul et se poser la question : « De quoi s’agit-il ? Je suis là, je suis une toute petite partie de ce puzzle ». Et bien sûr vous ne voulez pas faire de mal aux autres, vous ne voulez pas infecter d’autres personnes. Et la meilleure manière de le faire, c’est le confinement, les consignes ont été données, et la plupart d’entre elles sont de bon sens.

Sur quoi s’appuyer ? Eh bien, pour une fois, vous pouvez également regarder en vous. Vous pouvez vous reposer sur vous-mêmes, sur votre cœur, sur votre compréhension, sur votre désir de clarté, votre désir d’être heureux. Vous devez vous reposer sur ces choses-là. Vous devez accepter cela, c’est une chose essentielle.

Et non pas être submergé par la peur : « Oh mon Dieu, qu’est-ce qui va m’arriver ? »Et, vous devez vous en préoccuper, mais en même temps il y a quelque chose de très beau qui est dit par votre cœur, par vous-même.

Et vous avez besoin de vous inclure dans cette histoire, ne vous excluez pas, vous devez vous inclure vous-mêmes. Vous devez inclure cette beauté qui se trouve dans votre cœur.

Parce que, que va-t-il se passer ? Bien sûr, on a vu les chiffres qui venaient de Chine, c’est là où l’épidémie a commencé. Ils ont fait le nécessaire avec l’isolement jusqu’au point où ils sont arrivés, en ce moment, à réduire le nombre de personnes infectées et de décès.

Alors pouvons-nous faire cela, oui, nous pouvons le faire. Pouvons-nous gagner cette guerre ? Oui, et la seule chose est que ce serait bien si nous n’arrivions pas à ce nombre énorme de gens qui décèdent.

Mais nous, les êtres humains, nous devons nous réunir, nous devons nous rassembler, et nous rassembler d’une manière un peu spéciale, en étant avec nous-mêmes. Même dans l’isolement, nous devons être complets, nous devons être entiers et non pas faire des choses idiotes.

Et en même temps, est-ce que les êtres humains vont gagner cette guerre ? Et oui, oui, nous devons gagner, nous le devons, nous devons gagner cette guerre. Et la manière dont on peut la gagner, c’est en étant raisonnables, en étant clairs, pas dans les doutes, pas dans la colère, pas dans la frustration, pas en pointant du doigt les autres.

C’est le moment où ce petit virus, qui n’est pas une chose vivante, c’est un peu d’acide ribonucléique entouré de protéine, a fait quelque chose pour ce monde qui est réellement étonnant, il nous demande, de manière malvenue et dangereuse, de nous réunir, nous tous, de nous entraider, dans le monde entier, à répandre de bonnes nouvelles, non pas des rumeurs, pas de fausses informations, mais de répandre la nouvelle : « Utilisez votre courage, utilisez votre clarté et toutes ces bonnes choses que vous avez en vous. »

Et alors seulement, je sens que non seulement nous pouvons gagner, nous pouvons réellement gagner cette guerre, vraiment gagner, et ne pas être diminués, ne pas recevoir une gifle, mais nous unir.

C’est le moment de vous faire confiance et de ne pas faire des choses irraisonnées. Les directives sont données : s’isoler, rester à la maison, ne pas contaminer les autres, garder les distances. Suivre ces conseils simples.

Mais en même temps, visiter aussi notre cœur, nous visiter nous-mêmes, visiter notre compréhension, et juste, à partir de la clarté pouvoir voir que « oui ! je suis toujours en vie et mes aspirations n’ont pas changé. »

Et quoi qu’il puisse se passer… les gens ont leurs idées sur comment ça va se passer, sur comment ça devrait se passer. Mais les docteurs se réunissent, les équipes médicales sont là pour aider, et on doit également les aider, on doit leur être utile, on doit s’entraider les uns les autres.

Et c’est là que notre humanité doit prendre le dessus, et que nos bons attributs doivent prendre le dessus en tant qu’êtres humains, et nous les offrir les uns les autres, offrir notre bonté, notre compréhension. C’est le moment pour l’empathie. C’est le moment pour une pensée claire, c’est le moment pour le courage.

Et nous pouvons l’avoir, alors je pense que cela peut faire une grande différence pour nous, chaque jour où nous sommes en vie, et même sans le coronavirus. Parce que notre monde a besoin d’être, avec ou sans coronavirus, doit être dans cette clarté.

Donc, j’espère que parmi toutes les choses que j’ai dites, quelque chose a fait sens pour vous, et que vous l’avez pris à cœur. Il n’y a aucune raison d’avoir peur parce que la peur n’apporte rien sauf qu’elle vous cloue au sol.

Ce dont vous avez besoin, c’est de courage, comprenez la complexité du problème, comprenez sa gravité, mais au lieu de laisser la peur grandir, que ce soit la clarté, la compréhension, et pas les doutes, qui grandissent. Et cela peut réellement changer les choses chaque jour que nous avons.

Et je vais essayer de communiquer avec vous autant que possible, c’est la première tentative. Je l’ai faite d’une manière très simple, j’ai posé mon petit tripode, j’ai mis mon petit iPhone, et c’est enregistré à partir de là. Je n’ai pas de lumière supplémentaire, il n’y a rien d’autre dans cette pièce, il n’y a pas de décor.

Mais pour moi, les décors ne sont pas importants, les éclairages ne sont pas importants, tant que je peux communiquer avec vous et vous apporter du réconfort, de la compréhension et de la clarté afin que vous puissiez passer un meilleur moment, car ce sont des périodes éprouvantes. Il n’y a aucun doute.

Et elles ne doivent pas être vécues dans la peur, mais partir du courage, de la clarté, de la compréhension.
Et oui, nous gagnerons, nous gagnerons, nous gagnerons.
Déjà beaucoup de gens sont passés par là, ils s’en sont sortis et vont bien. Alors oui, nous vaincrons. Mais gagnons avec dignité, gagnons avec clarté, gagnons avec compréhension.

Moi aussi, j’ai été réellement impacté comme tout le monde, je suis venu en Europe, j’ai donné quelques conférences, et puis, quand l’Europe a commencé le confinement, j’ai décidé d’aller en Amérique du Sud parce qu’il n’y avait pas grand-chose au niveau du coronavirus là-bas. J’ai donc volé jusqu’au Brésil et du Brésil, le lendemain, je devais aller en Argentine, et le confinement est arrivé, donc plus de réunions, plus ceci, plus cela. Alors OK ! Et je ne voulais pas non plus aller en Uruguay parce que je ne voulais pas non plus donner des conférences pour ne pas favoriser la contagion. Donc, finalement, je suis retourné aux États-Unis et je ne suis pas encore à la maison, je suis à quelques milliers de kilomètres de chez moi. Mais je suis en Amérique et j’espère pouvoir rentrer à la maison bientôt, et bien sûr, je vais me confiner, je vais me mettre en isolement, mais ça ne veut pas dire que je ne peux pas vous parler, ni vous envoyer mon message où que vous soyez. Et peut-être que je peux aider en quelque chose.

Et j’essayerai de me rendre aussi disponible que possible pour vous et de continuer à faire ces diffusions.
J’espère que vous les apprécierez et que vous prendrez du bon temps avec. Alors merci et à bientôt.