Feature on Home
Feature order
Watch
https://video01.timelesstoday.tv/topics/en/220131_1_You_Are_Irreplaceable_EN/640_360,1280_720,1920_1080,320_180,480_270,master.m3u8?subtitles=en,es,fr,it,pt,el,zh,ja,de
Watch Title
Regarder
Watch Duration
420
Subtitle track
Listen
Listen Duration
Listen Title
Listen
Heading 1 / Youtube ID
Text Content 1

« Vous devez prendre soin de vous. Parce que, aussi longtemps que cette terre existera, il n'y aura jamais plus quelqu'un comme vous. »

poster
Default Subtitle Language

Prem Rawat :

Il y a des gens sur cette terre qui sont très riches. Il y en a qui sont très pauvres ! Il y a des gens qui ont fait de longues études et d'autres qui n’en ont pas fait. Il y a des gens qui sont très gentils ! Il y a des gens qui ne sont pas gentils du tout.

Mais qu'avons-nous en commun ? Je vais vous le dire. Et il n'y a aucune exception, absolument aucune exception. Un jour nous sommes arrivés dans ce monde, un jour nous devons nous en aller de ce monde, indépendamment de qui nous sommes.

Donc, maintenant que ces deux points ont été posés : le début et la fin, ils définissent le  temps que nous avons à passer sur terre. Et ce temps qui se déroule entre le moment où on arrive et celui où on doit partir, on l'appelle « la vie ».

Et j’aimerais vous dire quelque chose. Contrairement à ce que vous pouvez croire, vous et vous seul êtes responsable de ce qui se passe entre les deux points. Oups ! J'ai dit quelque chose de vraiment intense, non ?

Même si on vivait cent ans entre ces deux points, ça ne ferait que 36 500 jours. Trente-six mille cinq cents jours ? Ça vous laisse du temps pour les gadgets ? Vous avez vraiment le temps d’envier les autres ? Vous avez vraiment l’occasion ou le luxe d’avoir peur de manquer quelque chose ?

Même si on a quatre-vingt-dix-huit ans, notre échelle de valeur devrait rester la même. On devrait toujours se demander : « À quel point j'étais heureux aujourd'hui ? » Pas : « Est-ce que j’ai été énervé aujourd'hui ? ». « À quel point j'étais heureux aujourd'hui ? Combien de paix ai-je ressenti aujourd'hui ? »

Et ça pourrait être dans les pires circonstances. « Combien me suis-je senti heureux aujourd'hui ? » Ce sont les outils dont on a besoin pour commencer à recueillir ce qu’il y a de bon. Parce qu’on se demande toujours : « Qu'est-ce qui ne va pas ? » On demande : « Qu'est-ce qui ne va pas ? » On se focalise entièrement sur ce qui ne va pas : « Qu'est-ce qui ne va pas ? Qu'est-ce, qu'est-ce qui ne va pas ?! »

On n’aborde pas une situation en se demandant ce qui va bien. « Qu'est-ce qui va bien ? »  Regardez ce qui va bien. Même dans la situation la plus affreuse, vous n'êtes pas abandonnés. Il y a quelque chose d’incroyable qui se passe  et qui ne se produit qu'une seule fois.

Jamais depuis le tout début de la création il n'y a eu quelqu'un comme vous. Personne. Vous êtes unique. Vous devez prendre soin de vous. Car plus jamais, aussi longtemps que la terre existera, il n'y aura quelqu’un d’autre comme vous.

Qui que vous soyez, où que vous viviez, vous êtes irremplaçable. Sept milliards neuf cent mille personnes, (en fait, c'est 7,89 mais on a arrondi), 7,9 milliards de personnes sur la surface de cette terre. Et vous êtes unique. Comprenez ça. Saisissez cette singularité. Soyez fiers du fait d’être unique. N'essayez pas d'être « normal ». Soyez qui vous êtes, l'exception parmi les 7,9 milliards de personnes sur terre. Vous êtes l'exception.