Gallery
Feature on Home
Feature order
Watch
Watch Title
Watch Duration
Subtitle track

Le ministère de la justice italien et plusieurs législateurs soutiennent l’utilisation du Programme d’éducation pour la paix (PEP) à d’avantage d’établissements correctionnels du pays. Les responsables gouvernementaux italiens ont reconnu le succès du PEP dans les centres où il était utilisé et ont donc décidé de l’établir dans plus de prisons à travers l’Italie.

Le directeur général des détenus et du système pénitentiaire au ministère de la justice, Dr. Gianfranco de Gesu, vient de signer un mémorandum de compréhension  pour soutenir « l’utilisation généralisée du Programme d’éducation pour la paix, de la Fondation Prem Rawat (TPRF), dans les établissements correctionnels italiens, comme étant un outil de valeur pour l’éducation des détenus et leur réinsertion dans la société. » En Italie, des organisations à but non lucratif, telles que l’association Percosi, vont aider à sa mise en place. Ce mémorandum a été promulgué à la suite d’une réunion avec Prem Rawat au Sénat italien de compréhension, à Rome en septembre 2020.

Le Programme d’éducation pour la paix donne de remarquables résultats. Il est offert dans presque 683 établissements pénitentiaires dans le monde. Les détenus apprennent à se concentrer sur eux-mêmes et à trouver la paix intérieure qui est accessible à tous. Il se sentent motivés à changer et améliorer leur vie. Par-delà les barrières sociales et idéologiques, l’efficacité du PEP est universelle car il permet aux détenus de se réinsérer dans la société.

Pour en savoir plus sur cette nouvelle initiative progressiste et regarder la vidéo de Prem Rawat au sénat italien, rendez-vous sur le site de la Fondation Prem Rawat TPRF ici.