Gallery
Feature on Home
Feature order
Watch
Watch Title
Watch Duration
Subtitle track

Une nouvelle étude récemment publiée montre les résultats exceptionnels amenés par le programme d’éducation pour la paix. En Nouvelle Zélande, un groupe d’experts-conseils neutre, ACE, a conduit une étude approfondie afin d’évaluer l’impact du Programme d’Éducation pour la Paix (PEP), offert par la Fondation Prem Rawat (TPRF). Ainsi, en 2019, ce programme a été suivi par 36 000 participants dans 36 pays. Il s’est déroulé dans 681 établissements correctionnels partout dans le monde depuis 2012.

Ce programme multimédia interactif d’éducation pour la paix enseigne principalement à chaque participant comment exploiter ses ressources internes innées afin d’améliorer son estime de soi et ainsi être amené à faire de meilleurs choix.

Un sondage ACE a été réalisé avec 604 détenus sur quatre continents, dans sept pays en 2018 et 2019. Cette étude montre clairement l’aptitude du Programme d’Éducation pour la Paix à améliorer la vie de la population carcérale. Donald Sheppard du groupe d’experts-conseils ACE explique : « Nous avons trouvé les mêmes résultats à travers tous les groupes démographiques, dans tous les pays, parmi les hommes comme les femmes, ainsi que des groupes d’âges différents »

L’étude comprenait dix domaines de croissances où chaque participant pouvait noter un changement d’attitude et/ou de comportement, avant et après le cours. Des résultats surprenants indiquent que neuf détenus sur dix, après avoir participé au PEP, se sont trouvés en mesure d’améliorer leur vie dans au moins un des domaines.

Les cinq changements les plus remarquables étaient : s’apercevoir qu’il était encore possible de changer, remarquer un désir de changer, avoir la capacité de faire face au passé, se sentir habilité à reprendre contrôle de sa propre vie et être capable de gérer la colère et le désir de se battre.

Les renseignements recueillis, tant en qualité qu’en quantité, souscrivent entièrement à l’efficacité du programme et mettent surtout en lumière les résultats tangibles atteint par ces prisonniers. L’étude montre que plus de la moitié d’entre eux a remarqué des changements dans au moins sept sur dix des domaines étudiés.

Un participant de la Prison Golden Grove à Trinité-et-Tobago a dit : « Peu importe tout le mal que j’ai fait dans le passé, le programme m’a permis de comprendre que j’ai la possibilité de m’améliorer. » Un autre, du centre de détention Metro West, aux États-Unis a répondu : « Je vois beaucoup de haine dans le monde, mais j’applique ce que j’ai appris dans ce programme afin d’amener la paix en moi et aux autres. »Des réponses positives et vivifiantes sont fréquemment ressenties et exprimées.

Le Programme d’Éducation pour la Paix de Prem Rawat, ambassadeur international de la paix, est répandu bien au-delà des établissements correctionnels et est désormais enseigné dans les écoles, les centres d’hébergement des sans-abris, les centres de désintoxication etc. Il existe de nombreuses façons d’organiser un tel atelier en personne ou virtuellement et toutes les ressources sont disponibles gratuitement.

Afin de lire le rapport complet, veuillez cliquer ici. Pour en savoir plus sur le Programme d’Éducation pour la Paix (PEP), vous pouvez aller sur le site de la Fondation Prem Rawat (TPRF) ici.