Gallery
Feature on Home
Feature order
Watch
Watch Title
Watch Duration
Subtitle track

Avec les années arrivent les défis. Mais pour un groupe de citoyens seniors à Quito, en Equateur, le Programme d’éducation pour la paix a changé la donne. Ils ont trouvé un nom à leur groupe Paz y Amor (Paix et Amour) et le programme interactif de Prem Rawat les aide à faire l’expérience de la dignité, de l’espoir. C’est un nouveau chemin de bienveillance qui s’ouvre dans leur vie.

« En tant que seniors, nous ressentons souvent que nous sommes vieux, sans valeur, que nous ne comptons pas, que nous ne servons plus à rien, que nous sommes mis de côté, confie Haydee Catalina Ulloa Alviar, l’une des participantes au PEP. Le message dans cette formation est profond et beau. Il aide à se trouver soi-même et à retrouver de l’amour-propre. Lorsqu’on rentre chez soi après les ateliers de formation, on se sent motivés. On se sent forts. On regarde les choses différemment, on comprend qu’il ne faut jamais perdre espoir. »

Chaque atelier du PEP présente des extraits de conférences de Prem Rawat qui traitent de sujets sur la paix, la force intérieure, le choix, la plénitude et plus encore. Pour ces participants, vieillir prend un sens nouveau.

« Le message qu’il nous propose permet de regarder à l’intérieur de nous-mêmes et de découvrir ce qui est en nous. Cela éveille un énorme désir de vivre », raconte Jorge Garcia, un bénévole et animateur du Programme d’éducation pour la paix à Quito.

Le PEP est actuellement en place dans 85 pays. La Fondation Prem Rawat propose cette formation gratuitement afin d’acquérir une compréhension et de nouvelles perspectives. Elle s’adresse non seulement aux étudiants, aux jeunes populations à risque, mais aussi aux seniors, aux détenus, aux militaires, aux services de police et aux ex-combattants.

« Les ateliers du PEP nous rappelle que la vie ne se résume pas aux choses matérielles ou à la technologie. Elle vise quelque chose de plus important : notre être intérieur », souligne Angelita Otañez, une autre participante dans le groupe de Quito.

Réfléchissez comment votre organisation ou vous-même pouvez proposer et suivre le Programme d’éducation pour la paix.