Imprimer
Catégorie : Actualités
Affichages : 290
Gallery
Feature on Home
Feature order
Watch
Watch Title
Watch Duration
Subtitle track

Dimanche 2 décembre, à Bareilly, une ville du nord de l’Uttar Pradesh en Inde, Prem a donné sa dernière conférence de l’année sur la possibilité de trouver la paix intérieure devant un auditoire de plus de 300 000 personnes.

Au cours de cette tournée 2018 en Inde, Prem a rencontré des étudiants des Indian Institutes of Management. Il s’est exprimé devant des foules immenses, a donné des interviews et participé à une conférence organisée à Delhi sur le thème « Médias pour l’humanité et la paix », un événement retransmis par plusieurs chaînes de télévision, et suivi par plus de 370 millions de téléspectateurs.

À Lucknow, il a rencontré des étudiants de troisième cycle du prestigieux Indian Institute of Management, tandis qu’à Ranchi, la capitale du Jharkhand, ce sont plus de 200 000 personnes des environs qui sont venues l’écouter. Le gouverneur de l’État et le premier ministre étaient également présents.

Malgré le froid, les gens sont arrivés sur les lieux bien avant le début de la manifestation – on peut voir ci-dessous une image incroyable de cette foule bigarrée.

Prem a commencé en parlant du surmenage : « Les seniors, les jeunes, les proches, les citoyens, les hommes politiques, les policiers… ils sont tous surmenés et malheureux. Et que souhaitent-ils ? La joie, le bonheur, mais ils sont si occupés qu’ils se sentent surmenés ! »

À propos de la vie, il a expliqué qu’il y avait deux murs : « Vous en avez traversé un en naissant. D’où veniez-vous ? Nul ne le sait ! Aujourd’hui, vous êtes en vie. Et il y a l’autre mur, celui vers lequel vous allez. Pour aller où ? Nul ne le sait ! Personne ne pourra vous contacter. Donc, quels que soient vos souhaits, c’est entre ces deux murs que vous devez les réaliser. Et si votre souhait est d’étancher votre soif de bonheur et de combler votre cœur, faites-le maintenant ! »

Le paradis et l’enfer ne sont que des hypothèses, a poursuivi Prem, et il n’existe pas de paradis dans le ciel. En pilotant, il a vu des avions au-dessus des nuages à haute altitude, mais jamais de paradis. La vérité, c’est que le divin se trouve en chacun de nous.

Prem a regretté que tous les pays dépensent des sommes énormes pour la guerre, et qu’en même temps certains pensent que la fin de la guerre c’est la paix. Mais ce n’est pas vrai. La paix réside en chacun de nous, et il faut la trouver à l’intérieur de nous.

Au sujet du bien et du mal, Prem a rappelé que les deux existent en nous : « Vous avez en vous la colère et la compassion. Vous avez la connaissance et l’ignorance, la lumière et l’obscurité, l’amour et la haine, l’enfer et le paradis. Et le corps humain est un moyen de connaître le va-et-vient du souffle et de comprendre cette bénédiction. »

Il a aussi parlé de la cupidité : « Une personne avide ne peut pas profiter de tous ses biens. Notre vraie nature est ainsi faite que lorsque nous commençons à aimer quelque chose, notre cupidité disparaît. »

Avec des mots très simples, Prem a rappelé qu’il parlait avec son cœur : « Je suis là pour une seule raison. Si j’ai pu toucher votre cœur et si mes paroles ont contribué à mettre de la joie dans votre vie, alors cette manifestation et son organisation sont un succès, car des gens ont beaucoup travaillé pour qu’elle puisse avoir lieu, et d’autres sont venus de très loin, voyageant toute la nuit en bus. » 

Prem a répondu à quelques questions posées par des gens de par le monde. Il a expliqué très simplement ce que sont le bien et le mal, le bonheur et la joie, pendant que les 300 000 personnes rassemblées l’écoutaient dans un profond silence. Cet événement a été retransmis sur Anjan TV et suivi par 38 millions de téléspectateurs.